Traitement de la FIV

Les traitements de la FIV - APERÇU

Les traitements de la FIV sont désormais normalisés partout dans le monde et se composent de trois étapes de base. Le traitement de la FIV commence par la stimulation des ovaires pour produire de nombreux ovocytes. L’étape suivante consiste à recueillir et féconder les ovocytes dans le but de créer des embryons. Les embryons sont ensuite stockés dans des incubateurs pendant 3-5 jours avant d’être transférés dans l'utérus. Un test de grossesse est effectué 10 à 12 jours après le transfert. Même si les protocoles de traitement de FIV sont normalisés, les conditions en laboratoire, l'expérience de l'équipe médicale et les méthodes de transfert d'embryons peuvent fortement influencer le taux de réussite.

Le stress des patients et la concurrence incitent les centres de FIV à transférer le plus grand nombre d'embryons possible. Cependant, cela conduit à une augmentation du risque de grossesses multiples. Dans de nombreux pays européens et en Australie des lois limitent le nombre d'embryons transférés aux patientes. Dans notre centre, pour les femmes de moins de 39 ans, nous préférons ne pas transférer plus de 2 embryons. Dans de rares cas nous transférons 3 embryons aux patientes de plus de 39 ans ayant précédemment fait des tentatives de FIV qui n’ont pas abouti ou dans le cas où la patiente a des embryons de mauvaise qualité. Toutes les procédures de FIV sont réalisées avec succès dans notre centre.

Nous avons une vaste expérience chez les patients ayant de mauvais pronostics (plus de 39 ans, tentatives de FIV infructueuses dans le passé, faible qualité d’embryons).

 

ÉTAPES DU TRAITEMENT FIV

Stimulation ovarienne

Pour les patientes à qui l’on a recommandé la fécondation in vitro, la première étape du traitement est la stimulation des ovaires.

Le deuxième ou le troisième jour du cycle menstruel une échographie est réalisée et le taux d’œstrogène dans le sang est mesuré afin de déterminer la dose de médicament à administrer à la patiente. Après le traitement de stimulation la patiente est invitée à passer des examens réguliers. Parmi ces examens une échographie vaginale est effectuée pour évaluer le nombre et la taille des follicules en développement. Selon l'état des ovaires, il peut être nécessaire d'examiner d’avantage le taux d’œstrogène dans le sang.

Le but du traitement de la FIV est d'atteindre le plus grand nombre possible de follicules d'un diamètre de 16-20 mm. Au cours d’examens de suivi, la dose du médicament peut être ajustée en fonction du taux d’œstrogène dans le sang. L'objectif est d'atteindre 200 pg / ml d'œstrogènes pour les follicules qui dépassent 14mm de diamètre.

Lorsque les follicules ont atteint une taille satisfaisante, 5000-10000 unités de gonadotrophine  chorionique humaine (hCG) sont injectées afin d'assurer la maturité de ces follicules. La durée du traitement de la FIV varie, mais en moyenne dans notre clinique le traitement dure 10-12 jours. La ponction ovocytaire est effectuée 34-36 heures après la stimulation hormonale.

Un autre facteur évalué au cours de l'examen échographique est l'épaisseur et la qualité de la paroi de l'endomètre dans l'utérus. La grossesse survient lorsque l'embryon se dépose sur cet endomètre. Par conséquent, sa qualité est extrêmement importante. Si le jour de l'hCG, l'épaisseur de l'endomètre est inférieure à 6 mm, la probabilité d'une grossesse diminue.

Prélèvement d’ovocytes

Après la maturation des ovocytes, une ponction ovocytaire est réalisée. Le recueil des ovocytes est le prélèvement de follicules liquides dans les ovaires exécuté avec l'aide d'une échographie vaginale.

Les ovocytes peuvent être décelés dans ce liquide sous un microscope. Le recueil d‘ovocytes est une procédure courte habituellement effectuée sous anesthésie générale. Cette procédure dure 10-15 minutes.

Tous les follicules ne contiennent pas des ovocytes. En règle générale, 70% des follicules en contiennent. Plusieurs heures après la ponction ovocytaire les ovocytes sont analysés et sélectionnés en laboratoire.  Les ovocytes mûrs sont ensuite fertilisés. La patiente peut sortir de la clinique 1-2 heures après l’intervention.

La Micro-injection

La fécondation est réalisée soit par FIV classique ou par méthode de micro-injection (ICSI). Dans la FIV classique, les spermatozoïdes et les ovocytes prélevés sont mis en contact et sont fécondés naturellement. Cette technique est privilégiée lorsque la stérilité vient de la femme et pas de l’homme. Micro-injection (ICSI) est réalisée par l'insertion d'un seul spermatozoïde dans l'ovocyte à l'aide d'un dispositif appelé un micro-manipulateur. La fécondation est effectuée 2-4 heures après la ponction ovocytaire. Avant que la micro-injection ait été effectuée, les cellules de cumulus autour des ovocytes sont enlevées.

Environ 70% des ovocytes recueillis sont mûrs et prêts pour la fécondation. Par exemple, si 10 ovocytes sont recueillis en moyenne 5 embryons seront bien développés. Si un DPI doit être effectué, il est fait avant le transfert d'embryons.

Transfert embryonnaire

Les ovocytes fécondés sont appelés zygotes. En 24 heures, les zygotes deviennent des embryons de 2 à 4 cellules. Les embryons de 2 cellules peuvent être transférés dans l’utérus de la femme ; cependant  il est préférable d’attendre que l’embryon se divise en 4 ou 8 cellules, soit 2 à 3 jours après la fécondation.

Il existe une corrélation directe entre le nombre d'embryons transférés et le taux de grossesses cliniques. On obtient de meilleurs résultats lorsque 2 à 4 embryons sont transférés. Le taux de grossesses multiples augmente lorsque plus de 2 embryons sont transférés. Cependant, ce taux diminue pour les femmes plus âgées. En raison du fait que la grossesse multiple augmente le risque de complications et de naissance prématurée, la plupart des pays limitent le nombre d'embryons transférés.

De nos jours, chez les femmes de moins de 35 ans, le transfert d’un seul blastocyste est recommandé. Le transfert embryonnaire se fait en introduisant un cathéter par voie vaginale dans l’utérus à l’aide d’un speculum et sous échographie.

Le transfert embryonnaire n’est pas douloureux et ne nécessite généralement pas d'anesthésie

Après le transfert certains traitements hormonaux peuvent être administrés afin d’aider l'endomètre. Ceci est appelé la phase lutéale ; en cas de grossesse, le traitement de FIV se poursuit jusqu'à la dixième semaine de grossesse. S’il n’y a pas de grossesse le cycle menstruel de la patiente recommence et le traitement est terminé. Si vous souhaitez en savoir davantage sur les coûts des traitements visitez notre section dédiée aux couts des différents traitements de FIV.

Traitement de la FIV Questions fréquentes

L’éclosion assistée et l’utilisation de colle embryonnaire sont des procédures standards et gratuites faites pour tous nos traitements.

Si les patients ont fait les préparations requises (médicaments et tests), 5 jours à Chypre suffisent.

Lors d’une FIV classique le biologiste met en contact les spermatozoïdes avec les ovocytes dans un milieu de culture dont la composition est proche du milieu naturel pour que la fécondation se fasse naturellement.

Lors d’une FIV ICSI le biologiste injecte le spermatozoïde à l'intérieur du cytoplasme de l'ovocyte à l'aide d'un micromanipulateur.

FAISONS DE VOTRE RÊVE UNE RÉALITÉ

L'équipe d'experts de Dunya FIV se fera un plaisir de vous informer sur tous les différents traitements de l’infertilité disponibles et vous recommandera la solution la plus adaptée à vos besoins. Contactez-nous dès aujourd'hui et laissez-nous vous aider à réaliser votre rêve devenir parents!

CONTACTEZ-NOUS

Articles de blog lié à

Tenez-vous informés des dernières nouveautés de la FIV grâce à notre blog

Consultation gratuite

Nous serions heureux de discuter de votre situation et de vous conseiller sur les options possibles pour un traitement efficace!