Questions fréquentes

Si vous avez besoin d’informations supplémentaires n’hésitez pas à nous contacter.
Cliquez sur le lien suivant pour accéder au formulaire de contact. Nous vous répondrons dans les 24 heures.

CONTACTEZ-NOUS

Le coût de l’opération dépend du type d’intervention dont vous avez besoin. Pour avoir le montant exact n’hésitez pas à appeler notre service comptable.

Les prix sont affichés en Euros et nous prenons les paiements en espèces le premier jour de la procédure. Si vous le souhaitez vous pouvez effectuer vos paiements en TL, USD ou GBP en fonction des taux de change du marché.

Nous n’acceptons pas les paiements par versements.

Votre date d'arrivée à Chypre est déterminée après la fin de la phase de préparation (effectuée dans votre ville d'origine). La durée de votre séjour à Chypre sera 2 - 7 nuits. Cela dépend de la procédure dont vous avez besoin. Par conséquent, notre clinique vous informera de la durée de votre séjour.

Le facteur le plus important est l'âge. Plus la femme est âgée, moins elle a de chances de tomber enceinte. Il y a  pratiquement très peu de chances que les femmes de plus de 44 ans tombent enceintes. Le taux de réussite est affecté négativement par les maladies  sexuellement transmissibles et les infections qui affectent les ovaires et les trompes de Fallope.

La qualité des spermatozoïdes, l’adhérence des embryons dans l'utérus, des problèmes tels qu’un myome ou un polype, des trompes de Fallope bouchées, sont des facteurs qui diminuent le taux de réussite de la FIV.

La FIV peut être appliquée jusqu'à l'âge de 44 ans. Néanmoins elle peut être tentée après 44 ans avec moins de chances de réussite.

La micro-injection est une technique de fécondation in vitro où la fécondation se fait par injection d'un seul sperme dans l'ovocyte.

À la différence de la micro-injection, plusieurs spermatozoïdes sont placés a proximité des ovocytes et un spermatozoïde pénètre naturellement dans un ovocyte.

La micro-injection est utilisée lorsque l'infertilité est masculine alors que la FIV est utilisée lorsque l'infertilité est féminine.

Ces méthodes sont utilisées dans les cas où la grossesse n’est pas possible naturellement et où les méthodes standard de traitements sont inefficaces.

Les étapes sont : la stimulation ovarienne, la ponction ovocytaire, la fécondation des ovocytes par le sperme et le transfert des ovocytes fécondés (embryons).

S’il y a très peu de spermatozoïdes on fait une micro-injection. Dans les cas où il n'y a pas de spermatozoïdes, il est nécessaire d’intervenir chirurgicalement pour aller chercher du sperme dans les testicules.

Les ovocytes sont recueillis par voie vaginale à l'aide d'une échographie. Cette intervention est généralement réalisée sous anesthésie générale de courte durée.

La patiente peut rentrer chez elle tout de suite après l’intervention ; elle peut même retourner travailler dans l'après-midi si elle le souhaite.

La stimulation ovarienne nécessaire à la préparation de la FIV ne diminue pas la réserve d’ovocytes.

Pour qu’un ovocyte soit fécondé il faut qu’il soit mature et structurellement normal. Tous les ovocytes ne conviennent pas pour une fécondation. Chaque ovocyte fécondé ne se transforme pas en un embryon sain non plus.

Le transfert d'embryons est  une intervention simple. L’embryon est placé dans le col de l'utérus à l'aide d'un fin cathéter en plastique et sous échographie.

Les embryons restants sont réévalués par l'embryologiste ; s'il y a des embryons de bonne qualité les couples sont invités à les conserver par cryoconservation.

Seulement les embryons sains  et complètement développés sont sélectionnés. 1 à 3 embryons sont placés dans l’utérus de la femme en fonction de son âge.

Tout d'abord, il est nécessaire d'éviter les grossesses multiples. Ceci est possible en diminuant le nombre d'embryons transférés pour les femmes ayant plus de chances de grossesse (jeunes, enceintes dans le passé). En règle générale, on ne cherche pas à obtenir des grossesses gémellaires. En ce qui concerne les grossesses triples, la réduction d’embryons est recommandée.

La probabilité de perdre l’embryon jumeau est de 5% .Dans le cas de triplés, les taux de naissance prématurée et de fausses couches sont plus élevés.

Il n’est pas nécessaire de vous reposer après un transfert ; vous pouvez reprendre le cours de votre vie une fois l’intervention terminée.

La patiente peut reprendre toutes ses activités normalement juste après le transfert, sauf le sport et l’activité sexuelle.

Après le transfert, au 11ème jour, un test sanguin appelé bêta-HCG peut détecter s’il y a grossesse ou non. Après le transfert d'embryons nos infirmières vous informeront sur la date de votre bêta-HCG.

Nous recommandons de ne pas avoir de rapports sexuels jusqu'au test de grossesse. Cependant l'efficacité de cette abstinence n'a pas encore été démontrée.

Il n'y a pas d'association entre les médicaments et le cancer. L'effet secondaire le plus probable est la stimulation excessive des ovocytes (hyperstimulation).

La possibilité de grossesse extra-utérine est d'environ 1-3%. La possibilité d’une grossesse à la fois intra-utérine et extra-utérine est de 5% ; ceci est appelé grossesse hétérotopique.

Les résultats varient d'un centre PMA à l'autre. Au centre Dunya FIV nous utilisons une technique réputée de cryoconservation des embryons.

Lorsqu’une FIV n’abouti pas à une grossesse un examen médical détaillé doit être fait. Si on découvre la raison qui empêche la grossesse elle doit être traitée. Cependant, la plupart du temps, la raison spécifique qui empêche la grossesse n’est pas trouvée.

Un traitement de FIV dure 30 jours environ, depuis le début du traitement jusqu'au teste de grossesse.

Médicalement parlant il n’est pas déconseillé de voyager après un transfert. Vous pouvez rentrer chez vous le jour même ou le lendemain du transfert.

La patiente peut tenter la FIV autant de fois qu’elle le souhaite ; cependant, après trois essais on considère que la probabilité d'une grossesse diminue. Bien que la patiente ait moins de chances de tomber enceinte il arrive que cela se produise lors d’essais ultérieurs.

Oui le sexe du futur bébé peut être déterminé ; mais cela reste illégal dans de nombreux pays pour des raisons éthiques et juridiques.

S'il y a des maladies génétiques au sein de la famille un diagnostic génétique préimplantatoire est disponible. Cet examen doit être effectué sur les embryons pour savoir si les maladies génétiques leur ont été transmises ou non.

Le diagnostic génétique est capable de détecter l'anémie Méditerranéenne, l'anémie drépanocytose et de nombreuses maladies similaires qui se produisent sur le seul gène.

Pendant la grossesse des prélèvements de villosités choriales ou amniocentèse et certaines des maladies génétiques peuvent être diagnostiquées.

La réussite dépend de l'âge de la femme ainsi que de la qualité de l'embryon. En dessous de 30 ans le taux de réussite est de plus de 50%. Cependant il diminue à 10-15  % après 40 ans.

Les risques les plus importants sont : la grossesse multiple et le syndrome d'hyperstimulation.

Durant toutes les étapes de la FIV il n’est pas nécessaire de rester à l’hôpital.

Il n'y a pas de différence. Il peut y avoir une légère augmentation de certaines anomalies lorsque le sperme est pris chirurgicalement à l'intérieur des testicules et est ensuite utilisé pour la fécondation.

Notre centre est à environ 42 km de l'aéroport d’Ercan (ECN) et 7 km de l'hôtel avec qui nous travaillons.

Consultation gratuite

Nous serions heureux de discuter de votre situation et de vous conseiller sur les options possibles pour un traitement efficace!